P s

Skip to: Site menu | Main content

 

Plein air en folie !

 

 

 

 

Enfin la fin de semaine!

Après une bonne semaine de travail quoi de mieux que de parcourir le continent à la recherche d'aventure et de paix.

Expérience de l'auteur (Richard Roy)

 

 

 

1984 -               Randonnée en montagne de courte et de longue durée

1996- 2001        Formateur et entraîneur de ski-alpin (Mont-Habitant, Mont-Blanc)

1997-2000         Formateur canot-camping, Guide en montagne (RCS)

1996                 Patrouilleur de Ski (Ambulance Saint-Jean)

1984                 Formation activité plein air (Cégep André-Laurendeau)

Terminologie pour la randonnée?

La marche

Tout le monde sait ce qu'est la marche...mais savez-vous marcher en montagne avec un sac à dos?

Durant votre marche en forêt, vous rencontrerez des sentiers irréguliers qui mettront à l'épreuve votre équilibre. Ajoutez-y un sac à dos et vous vous rendrez compte que cet équilibre sera encore une fois plus affecté.

Voici quelques trucs qui vous permettront d'économiser votre énergie en randonnée et de maintenir un meilleur équilibre lors de vos futures sorties en forêt.

Pour la montée ou la descente à forte inclinaison, la plupart des sacs à dos possèdent deux sangles situées au-dessus de vos épaules, pour permettre le rapprochement de la tête du sac. Lors d'une forte inclinaison (ex: en montée) tirer sur ses sangles. Cette technique vous évitera d'être déséquilibré vers l'arrière (le poids de votre sac doit être le plus près de votre corps). Gardez votre dos légèrement incliné vers l'avant.

Attention, à l'inclinaison de votre dos, plus il sera incliné et moins le poids de votre sac sera sur vos hanches, ce qui pourrait résulter en fin de journée par des maux de dos.

Lors de la montée ou de la descente réduisez vos enjambées (garder vos pieds près de votre corps) et avant d'entamer un second pas assurez-vous que votre pied soit bien fixé au sol (attention aux surfaces glissantes ou aux pierres qui roulent).

Pour la montée ou la descente, utiliser la technique des trois points d'appui. Avant d'entamer un pas, vérifiez que vous avez bien trois points d'appui; Exemple1. Une main sur un arbre, un pied bien fixé et l'autre main le bâton bien fixée au sol. Exemple 2. Deux pieds bien fixés au sol et une main sur un arbre ou au sol....Etc..

Pour les sentiers à faible inclinaison et les faux plats (ex; 500 mètres sur 2 km). À l'aide des sangles au-dessus de vos épaules (les rappels de charges), éloignez la tête de votre sac de votre corps et gardez votre dos droit, j'admets que ce n'est pas toujours facile sur un sentier, mais cette technique repositionnera le poids de votre sac sur tout le long de votre corps ce qui facilitera le transport de votre sac.

Voici quelques trucs qui peuvent vous permettre de garder votre dos droit:

- Marcher avec des bâtons;

- Faites de plus petites enjambées;

- Marcher avec les mains sur les hanches;

- Lors de la montée, arrêtez une fraction de seconde entre chacun des pas.

 

Courte randonnée: 

Randonnée d'une journée.

 

Longue randonnée:

Randonnée de plus de deux jours.

 

Hiking

Terminologie anglophone indiquant que vous faites de la randonnée en forêt.

 

Trekking:

Randonnée de plusieurs semaines en haute altitude. Exemple: Népal

 

M.U.L

Marche Ultra Légère. Type de randonneur voulant ajouter un défi à sa sortie. Sa principale préoccupation est de faire une randonnée (courte ou longue) avec le moins de poids possible tout en améliorant sa rapidité de marcheur sans nuire à son confort et à sa sécurité.

Geocaching:

Chasse au trésor sur la planète à l'aide d'un GPS. Me permet de stimuler ma fille à la marche en forêt tout en incorporant l'utile à l'agréable. Site: geocaching.com ou www.geocaching-qc.com

 

 

Dénivelée:

Écart entre le point le point de départ et celui où vous êtes situé. Dans ce document la dénivelée fait référence entre le point de départ et le point le plus élevé du sentier.

La relation entre la dénivellation et la distance à parcourir influence le niveau de difficulté de la randonnée. Par exemple, une dénivellation de 600 mètres sur une distance de 10 km sera plus facile à monter que sur une distance de 2 km.

Altitude:

Écart entre le niveau de la mer et celui où vous êtes situé. En général, l'altitude qui nous intéresse est celle du sommet.

Temps estimé de marche:

La plupart des évaluations sont basées sur ces critères:

Un randonneur devrait être en mesure de parcourir 3 km par heure sur un sentier plat.

Un randonneur devrait être en mesure de parcourir 300 mètres de dénivellation par 1/2 heure.

 

Niveau de difficulté (facile, moyen et difficile) d'un sentier:

La difficulté d'un sentier est relative, on doit prendre en considération; la distance, la dénivellation et le temps.

Ce qui n'est pas pris en compte; le type de sol, la cadence du marcheur, le poids de l'équipement, les conditions climatiques, l'âge du randonneur (enfant ou adulte), la forme physique du randonneur et son expérience.

Exemple:

Niveau de difficulté: Difficile

Dénivellation: 900 mètres

Distance: 10 Km

Temps: 4 heures

Hé bien, même si vous n'êtes pas en forme, ce sentier est accessible. Faites-le en 10 heures c'est tout!

Cependant, faites attention, renseignez-vous certains sentiers sont de niveau difficile, car on dit qu'ils sont "techniques".

Et surtout quitter tôt, pour une personne inexpérimentée ce n'est pas très agréable de marcher lorsque le soleil est couché.

 

Balise

Repère de couleur situé à hauteur d'homme (sur les arbres) disposé le long du sentier ou de la peinture sur une pierre au niveau du sol (lorsque celui-ci est dénudé).

 

 

 

Cairn

Le cairn est un amas de pierre permettant au randonneur de suivre le sentier sur un sommet dénudé.

 

Inukshuk

Pas vraiment utile pour le randonneur, mais depuis quelques années les gens aiment bien faire des semblants d'homme en pierre près des rivières et au sommet des montagnes. Ces sculptures ne sont pas des balises, elles ne sont pas d'origine indienne non plus, mais Inuit.

Les Inuits utilisent ces repères afin de marquer un territoire durant la chasse ou de signaler la présence de nourriture laissée par un compagnon.

 

 

Types de campement

Campement fixe de type lourd

Campement stationnaire avec tente (type camping familial) près de la voiture, on peut se permettre plus de luxe.

 

 

Campement mobile type léger

Campement avec tente, situé près des sentiers.

Plancher de bois surélevé conçu pour installer votre tente. Installer sur un sol incliné ou accidenté près d'une source d'eau potable ou non. Apporter des crochets munis de vis à l'extrémité ou de la corde afin d'attacher votre tente, surtout si celle-ci n'est pas autoportante

.

 

 

Lean-to (Appentis):

Refuge muni d'un toit et de trois murs permettant de passer la nuit. Je vous recommande des sacs de couchage munis d'une membrane à l'épreuve de la pluie, et de transporter une toile de type bâche (au cas où il serait plein lors de votre arrivée). Surtout populaire aux États-Unis.

Évite le transport d'une tente.

 

 

Le bivouac

Action de camper 1 nuit (tente ou à la belle étoile (ou sous une bâche)), sans laisser de trace de notre passage..

Ou expression utilisée pour l'utilisation des sacs à l'épreuve des intempéries (généralement fabriqué à partir d'un Gore-Tex) permettant d'insérer un sac de couchage à l'intérieur. Permets de dormir un peu partout où la tente n'est pas accessible.

 

Tente prospecteur:

Refuge permettant de passer la nuit. Fabriqué de toile munie d'un poêle à bois. Très populaire au Québec l'hiver.

 

 

Le refuge

Un refuge est un chalet de type rustique. Pas d'électricité, toilette située à l'extérieur, chauffage au bois ou au gaz. Vous n'avez qu'à apporter votre nourriture et vos sacs de couchage.

À ne pas confondre avec l'Europe ou les États-Unis, leurs refuges sont conçus pour recevoir les gens à dormir et à manger, ils sont généralement surveillés par un responsable nommé gardien. Les prix varient selon vos besoins et l'endroit où vous désirez dormir (réservé d'avance).