P s

Skip to: Site menu | Main content

 

Équipements de

randonnée

ultra-léger

 

 

 

 

Randonné ultra léger


Pendant plusieurs années j'ai relevé plusieurs défis concernant le plein air. Que ce soit en randonnée à pied, trekking, canot, ski alpin, cyclotourisme, cyclo-camping tous ont un point en commun, l'importance d'un équipement de plein air léger.


En randonnée ou, toutes autres activités de plein air, le poids d'un équipement devient un facteur important lorsqu'on désire dépasser nos limites et cela nonobstant votre condition physique, en fait, il amortira l'impact sur votre corps (dos, genoux, hanches, etc..) et amélioreront vos performances sur le terrain.

Nécessairement le fait de réduire le poids de votre équipement à son minimum ne doit pas réduire votre confort, ni votre sécurité. Pour parvenir à une liste d'équipement efficace, voici quelques règles que j'ai adopté avec le temps.

 

Doubles utilités


Première règle, ne jamais transporter un article de plein air qui ne servira pas à plusieurs utilités.


Exemples:


Bol: servira pour boire, manger, se laver, chauffer l'eau, créer de la ventilation, protéger la nourriture, etc..


La veste: Servira pour se protéger de la pluie, coupe-vent, les manches seront assez longue pour protéger les mains, sera assez grande afin de passer par dessus le sac à dos, etc..


Gants de chirurgien: Protège les mains du froid et de la pluie, peut-être utilisé pour prendre une douche, etc...


Bâton de marche: Servira comme arceau pour la tarp/tente, repousser les animaux, faire sécher les souliers, etc..


Ce ne sont que quelques exemples, mais pour tous vos articles de plein air vous devrez faire cet exercice afin de retirer le superflu de votre sac à dos.

 

 

Fabrication d'une grille de comparaison


La seconde règle, établir une grille permettant d'y insérer le poids de tous nos items. Avec cette grille il sera plus facile de comparer le poids de chacun des équipements avec ce qui est offert sur le marché présentement.

Ma grille (Excel)

 

Constation


Ma première constatation, le volume réduit radicalement ainsi que le poids des items.
J'appelle ça l'effet "boule de neige", en modifiant mon équipement vers le léger, j'en avais moins, son volume était plus petit (car plus léger) et nécessairement j'avais besoin d'un sac à dos avec un volume plus petit (plus besoin des grosses ceintures et armatures) et par le fait même plus léger.

Et cela n'est qu'un exemple, pensez aux chaussures, si vous devez transporter lourd vous devrez nécessairement porter des bottes en conséquence qui eux à leurs tours seront lourdes.

 

Attention au volume!


Après avoir apprécié lors de quelques sorties mon équipement léger, j'ai opté pour l'ultra-léger. Cette fois-ci surprise!


Qui dit ultra-léger (backpacking ultralight) ne signifie pas nécessairement ultra-compact?


En effet, le volume de mes équipements de plein air a augmenter? La raison est simple, pour certains items, le fait d'être incompressibles (ex: styromousse) offre l'avantage d'être plus léger. Mais est-ce que ça vaut le coup, si c'est pour reprendre cette différence en utilisant un sac à dos plus volumineux et plus lourd?

Hé bien, non comme ce genre d'équipement est léger et hermétique, il devient facile de l'installer à l'extérieur du sac.


Dans mon cas, je préfère un certain confort (surtout que je dors sur le côté), j'ai opté pour un 50/50. Matelas (demi-longueur) gonflable ultra-compact et pour couvrir mes jambes de la styromousse (matelas de bulle de plastique, ceux utilisé pour couvrir les machines industrielles). Cette combinaison m'offre compatibilité, légèreté et confort.


Autre point, en voulant retirer la multitude de petit sac de rangement (doudoune, vêtements, sac de couchage, tarp, piquets, etc..) il devenait difficile de compresser ses équipements, malgré tout j'ai opté pour les sacs offerts dans la section légume du super marché (gratuit), il offre un taux de compression efficace et ils sont très légers.


Conclusion, il est possible de réaliser des économies de poids sans augmenter nécessairement le volume et le poids du sac à dos, c'est à votre discrétion...

 

C'est un choix, mais à quel prix?


Attention, il ne s'agit pas ici de réduire notre équipement à son minimum et de prendre des risques, mais bien de calculer ses besoins de façon honnête et ajouter à cela une certaine marge de sécurité.


Certains diront que le prix des équipements ultra-léger est 3 fois plus dispendieux qu'un modèle standard, d'autres diront que l'équipement est trop fragile.


Et mon expérience dit: tout dépend de vos modifications que vous apporterez, il est évident que pour ceux qui cherche toujours a payé de la qualité pour l'apparence et qui achète toujours le dernier gadget, ne verrons pas de différence. Pour les autres tout dépendra de votre habilité à bricoler, votre imagination et de votre "humilité" comme randonneur.


Sac à dos fait maison coût: $30.00 pour 217 gr. (40 L)
Réchaud à l'alcool fait maison $5 cents.
Sac de rangement (super marché) = gratuit
Bol à soupe en plastique en provenance d'un "Fast food"= gratuit
Cuillère et fourchette en plastique en provenance d'un "Fast food" = gratuit
Etc...

 

Êtes-vous du style "Look"?


Je dis "humilité", car de plus en plus je réalise que sur le terrain le "look" du randonneur est un facteur très important pour certains, vêtement ultra connue, sac ultra volumineux (comme ceux qui traverse l'antarctique) résultat, dos courbé et déplacement à petits pas, démontrant que la marche c'est ultra difficile, ils ont le "Look"?


Pourquoi faire de la randonnée en montagne si c'est pour souffrir autant?
C'est là que cette phrase prend tout son sens: est-ce que je suis de type M.U.L ou M.U.L.E.T?


M.U.L = Marche Ultra-Léger
M.U.L.E.T = Marche Ultra-Lente Et Têtue


Avec un équipement ultra léger c'est complètement l'inverse, vous aurez une posture d'une personne qui désire partir en "pique-nique", quel étonnement lorsque vous leurs précisez que vous êtes là pour 10 jours? Évidemment s'ensuit une série de questions....


Au campement, les regards seront posés sur vous, les gens seront partagés dans leurs curiosités. Certains penseront que vous n'avez pas les moyens financiers pour un tel voyage et vous offriront l'hébergement, de la nourriture ou leurs aides et d'autres plus connaisseurs vous bombarderont de questions afin d'assouvir leurs curiosités. Dans les deux cas, vous passerez une belle soirée :)

 

C'est devenu notre choix?


Ce que j'aime le plus dans ce choix, c'est le défi, le "work and progress". Je pratique le plein air et la randonnée en montagne depuis plus de 30 ans, et l'ultra léger depuis 2004 et je peux vous dire que depuis ce temps il n'y a pas une sortie où a mon retour que je n'ai pas modifier mon équipement de plein air. Non pas, parce que l'équipement en question n'avait pas son travail, mais tout simplement parce que je pouvais l'améliorer.... avec le temps j'avoue que ça devient comme une drogue.


Je suis devenu tellement drogué que j'ai commencé à coudre à la main, puis avec le temps je m'ai suis procurer une machine à coudre usagée.....


Qui aurait pensé ça il y'a 30 ans...


Voici quelques points ou conseils que je donne au sujet de mes équipements de plein air ultra léger (pour la saison estivale seulement). Il est évident que dans certains cas je pourrais économiser plus de poids, mais je ne cherche pas à être un Ultra-Léger Extrême (X.U.L), mais plutôt un gars qui désire aller plus loin dans l'aventure tout en réduisant les douleurs musculaires du lendemain.


Après tout on vieillit tous!

Petite histoire:


Le moment où j'ai vraiment compris l'utilité de posséder un équipement ultra-léger, c'est lorsqu'on a dû rebrousser chemin à cause d'un col fermé et arrivé près de son sommet il commença, un déluge de grêle. Ont avaient marché de 5 h30 à 15 hrs (aller seulement) ce qui nous a permis de nous rendre au sommet du premier col, à cet endroit il nous restait que 3 km pour arriver à destination.


Malgré cette courte distance qui nous restait, nous avons dû rebrousser chemin (neige, vents et grêlons), sur notre retour. Nous avons rencontré 3 refuges, tous complets (ont n'étaient pas seul à abandonner cette journée-là).


Nous avons dûe retourner à notre case départ, fatigue, mal de genoux étaient aux rendez-vous, malgré tout nous nous sommes rendu sous un déluge et une fatigue jamais connue auparavant.


Que serait-il passé si nous n’étions pas en ultra-léger?


Que serait-il passé si l'un d'entre nous était blessé en court de route?


Réponse: Le fait que nous avions trois sacs à dos (équipement non compressé), il est prévu dans mon organisation qu'un des sacs et ses équipements peuvent être réparti et rangée dans les deux autres sacs (sans l'eau). Si je retire la nourriture et l'eau, je peux mêmes insérer les deux sacs et leurs équipements dans un 1 sac de 50 L.

 

Les tissus


Le Cuben, tissus fibreux ultra-légers.
Tissus utilisés dans la fabrication de ma tarp et de mon sac à dos 50 L.


Tissus assez dispendieux, tellement que j'ai préféré acheter mon sac à dos et ma tarp chez un professionnel.
Utilisation connue:


- Sac à dos
- Sac de transport
- Tarp et tente
- Vétement de pluie
- Membrane
- Tapis de sol

Le Silnylon (plus commun)
Tissus légers, moins dispendieux que le Cuben.


Utilisation connue:
- Tente
- Tapis de sol
- Vêtement de pluie


Matériel utilisé pour ma tarp-poncho et mes vêtements de pluies.

Tyvek
Tissus utilisés pour la construction (désavantages: bruyant aux frottements)


Utilisation connue:
- Sac à dos
- Sac de transport
- Tarp et tente
- Vétement de pluie
- Membrane
- Tapis de sol

J'utilise le Tyvek comme sac pour le transport de mes piquets. Plus résistant aux pointes des piquets que le silnylon et le Cuben.

Voici deux Tarps Ultra légères (Hexamid solo plus et la Gatewood)

La tarp Hexamid solo plus, est une tarp en cuben ayant de la place pour deux et est plus hautes que celle de la Gatewood Cap poncho (Silnylon) conçu pour une personne.

Malgré ses différences l'Hexamid solo plus est deux fois plus légères que la Gatewood.

Pour plus d'info sur le sujet: ICI

 

Polycryo


Le Polycryo ou aussi nommé Polycree est un polymère intéressant pour un équipement ultra-léger.


Très résistant aux étirements, léger et ultra-compact.


Tout comme le tissu ultra-léger en Cuben, il s'avère très fragile aux fissures.

Contrairement aux fibres tressées du cuben qui lors d'une fissure s'arrête ou s'étire, le polycryo agit comme du verre, c'est-à-dire une fois la pellicule est fissurée, celle-ci s'arrête une fois rendu à son extrémité (pas recommandé pour la fabrication d'une Tarp).


Ne peut-être perforer ou cousu. La seule façon que j'ai trouvée pour le réparer ou pour augmenter sa dimension est d'utiliser du ruban collant (celui qui colle sur les deux côtés).


Désavantages: produit tellement léger qu'il peut-être compliqué de l'étendre sous la tarp lors de grand vent. Certains apposeront du ruban collant comme le "Duct tape" afin de pouvoir y insérer des piquets de tente.


Dans mon cas, j'ai toujours trouvé une solution ( utilisation de soulier, casserole, tapis, etc..) pour l'étendre sans l'alourdir de "Duct tape".
Pour ceux qui recherchent plus de solidité, mais un peu plus lourd, vous pourriez opter pour du Tyvek.

Je l'utilise surtout comme couvre plancher sous la tarp, permettant de protéger mes matelas et mon équipement du sol.


Peu aussi servir sous la pluie comme jupette ultra légère.


Pour se procurer la pellicule, la plus légère sur le marché est de se le procurer auprès de la compagnie Gossamear Gear.


Mais comme le prix et le transport le rendent assez dispendieux, je préfère me le procurer auprès de mon quincaillier.


Vous le retrouverez comme pellicule isolante pour les fenêtres ou les portes-patio. Le produit est plus épais, plus lourd (quelques grammes).

 

Pour l'hygiène dentaire, tout dépend de l'activité.


 

 

 

Pour l'hygiène dentaire, tout dépend de l'actvité.

En vélo, nous apportons un petit tube de dentifice (format voyage).

Pour la rando, seulement une brosse à dent avec quelques feuilles de rince bouche (Listerine).

Pour une nuit seulement j'utiliserai seulement mon doigt!

 

 

Hygiène corporelle en plein air


A t-on besoin de désodorisant, du savon et de la crème à raser?


Je pense que durant la journée il ne sert à rien d'utiliser ces produits, on travaille trop sur le terrain pour être sur le terrain.


Afin d'éviter d'abîmer nos équipements de plein air comme le sac de couchage en duvet et d'avoir un semblant de bien-être avant de se coucher, je pense que la réponse est Oui!

 

 

 

J'utilise le désodorisant format voyage qu'en cyclotourisme.


Pour les autres activités en plein air, rien.


Pour contrer les odeurs, je me coupe les poils sous les aisselles et je les nettoie régulièrement le long du sentier dans les cours d'eau.


Pour le soir, j'aime bien me laver et me raser avec du savon. J'utilise celui de sea to summit (format de poche (en feuilles)).


Pour le rasage (sortie de plus de 3 jours), j'utilise la tête du rasoir sans manche (Gilette avec tête pivotante).


Avant chacun des mes voyages j'ai pris l'habitude de couper mes cheveux extra-courts. Plus besoin de peigne et économie sur le savon.

 

Vêtements de base


À t-on vraiment besoin d'autant de vêtements?


Qui sera que vous portez les mêmes vêtements jour après jour?


J'ai fait l'essai dans un voyage de 1 mois et chaque jour j'envoyais des photos sur mon Blogg. À mon retour, j'ai demandé si quelques-uns s'étaient aperçus que je portais les mêmes vêtements depuis 1 mois. La réponse a été: Non!


Éviter les vêtements à base de coton, car ce type de tissus est difficile à faire sécher et est lourd.
Optés pour des tissus qui seront résistants aux odeurs et qui sèches rapidement.

 

J'utilise 1 paire de caleçons (Exofficio), je les porte à tous les jours (sauf en vélo), je les nettoie le soir et le lendemain il son sec.


L'été en vélo je privilégie la camisole, le fait qu'elle n'a pas de manche permet d'éviter l'absorption par le tissu de ma transpiration.


L'été en montagne (haute altitude, peu d'endroits pour se cacher du soleil), je préfère le chandail à manche courte, ce qui m'apporte un peu plus de protection solaire et protège mes épaules des bretelles du sac à dos.


Pour le bas, j'utilise des shorts (sans filets intérieurs) qui me serviront aussi pour la baignade.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liste pour la rando solo (-2 kg)

Liste cyclocamping 2 pers

Liste cyclo+rando 3 pers

 

Trousse d'urgence (Léger)

Trousse de toilettage (Léger)

Trousse de pluie (Ultra-léger)

Mes montres (Ultra-léger)

Sac de rangement (Ultra-léger)

Ustensiles (Ultra-léger)